Construire son projet

Evaluer mon chiffre d'affaires

N'oubliez jamais que sans clients, la plus belle entreprise du monde n'est rien.

Pour attirer une clientèle et réaliser un chiffre d'affaires, il vous faudra avant tout définir vos produits (caractéristiques techniques, utilité, performance, présentation, prix, les services annexes tels que conseils, service après-vente). Tous vos clients n'auront pas les mêmes attentes. Il vous faudra définir différents produits ou services. Cette gamme de produits ira du produit le plus simple (achat régulier) jusqu'au produit ou service de grande qualité (demande rare) qui renforcera votre image. Le succès commercial tient à ce que vos clients connaissent tout ce que vous proposez dans votre gamme.

Vous pourrez évaluer votre chiffre d'affaires en estimant l'importance de votre clientèle par produit ou service.

Quels sont les caractéristiques de la population sur votre zone d'implantation ? Qui sont vos concurrents directs et indirects ? Comment vous différencier ?

Le Stage de Préparation à l'Installation vous permettra d'effectuer la préparation commerciale de votre projet.

Choisir mes fournisseurs

Au même titre que le client, le fournisseur est un maillon essentiel pour la santé et la pérennité de l’entreprise.

Contactez plusieurs fournisseurs, pour choisir ceux avec lesquels vous allez pouvoir travailler, et négociez les accords :

- pour vos matières premières qui font l'objet d'achats fréquents,
- pour le matériel qui est un investissement lourd mais occasionnel,
- pour les services ou les interventions.

Informez-vous sur les pratiques de la profession pour bénéficier des conditions de vente qui correspondent à vos activités. Les sources d'informations sont nombreuses : syndicat professionnel, confrères, foires et salons, presse professionnelle.

Examinez toutes les conditions de vente :

- le prix net (déduction faite des rabais et remises)
- la qualité du produit ou service
- les conditions de règlement (comptant, fractionné, délais..)
- la régularité et la qualité du contact
- les facilités d'échange en cas d'erreur.

Vous êtes en situation de client vis à vis de vos fournisseurs, alors faites jouer la concurrence. Gardez trace de tous vos contacts, ils pourront vous servir dans des négociations ultérieures.

Choisir ma localisation 

La localisation de votre entreprise artisanale est un point clé pour sa réussite.

La proximité de vos clients et de vos fournisseurs, de vos futurs salariés, l'accès aux voies de communication, le poids des charges foncières... sont des critères clés pour bien choisir votre implantation car ils influenceront les chances de succès de votre entreprise.

- Vérifiez les éventuelles servitudes et contraintes d'urbanisme.
- Etudiez les possibilités d'accès pour vos clients et fournisseurs : parking, dessertes.
- Déterminez vos besoins en surfaces : boutique, bureau, aire de production ou laboratoire, aire de stockage, possibilités d'agrandissements.
- Tenez compte des nuisances que peut engendrer votre activité ; consultez la mairie, la préfecture, le règlement sanitaire départemental.
- Chiffrez la charge financière de votre installation ; coût d'agencement du local et coût du matériel, coût de sécurité, prix de l'emplacement, coût des impôts locaux, taxe professionnelle.

Evaluer mes charges

Pour faire tourner votre entreprise, vous avez besoin d'investissements, de financements, de moyens humains, de matières premières et de services.

Ces éléments engendrent des charges ; vos produits, c'est à dire le volume de recettes attendues par vos ventes, devront à minima les couvrir.

Les charges à prévoir sont :

- les fournitures
- les loyers
- les consommations d'énergie
- les dépenses d'entretien
- les primes d'assurance pour couvrir les risques liés à votre activité professionnelle
- les cotisations
- les dépenses de publicité, de déplacement, de réception
- les salaires et charges sociales du personnel, du conjoint et de vous même.
- les amortissements,
- les remboursements d'emprunts,
- les charges fiscales.

Le total des charges vous indique le chiffre d'affaires minimum à réaliser. Vous penserez peut être à diminuer vos charges en sous-estimant les investissements nécessaires et en n'ayant pas recours à l'emprunt bancaire. Aurez-vous alors la trésorerie suffisante pour tenir ? Mieux vaut répartir la charge d'un investissement lourd sur plusieurs mois en ayant recours à l'emprunt.

Attention ! Il vous faudra établir votre budget personnel afin de déterminer votre revenu minimum vital.

Le Stage de Préparation à l'Installation vous aidera à préparer votre projet.

Choisir une forme juridique

Le choix du statut juridique a des conséquences importantes.

La réponse aux questions suivantes vous orientera vers la forme juridique la plus adaptée:

- Comment comptez-vous réunir les capitaux nécessaires à la création de l'entreprise ?
- Souhaitez vous exercer seul ou avec d'autres associés ?
- Votre activité est elle amenée à se développer ?
- Votre activité va-t-elle vous conduire à faire des investissements importants ou des avances de fonds pour financer des chantiers ou des réalisations ?
- Quelle part de responsabilité acceptez-vous d'assumer sur vos biens personnels ?
- Quel statut souhaitez-vous avoir , salarié de votre entreprise, gérant non salarié, ou seul intervenant ?
- Quel type de régime fiscal vous convient le mieux (impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés) ?
N'hésitez pas à consulter le Centre des impôts.

FINANCER MON PROJET 

Avant même de démarrer votre activité, vous devez évaluer vos besoins financiers et vérifier la cohérence entre ces besoins et les apports que vous rassemblerez. Etablir votre plan de financement, c'est prévoir l'ensemble des besoins de démarrage ainsi que les ressources que vous pourrez mobiliser. Un financement correctement adapté à votre projet est une condition essentielle de pérennité de votre entreprise.

LES BESOINS

Investissements : terrains, construction, locaux, matériel, outillage, matériel de transport, agencement, installation, achat de fonds, droit au bail, brevets, licences d'exploitation

Frais de démarrage : frais d'actes, honoraires, droits de mutation, inscription au Répertoire des Métiers, frais de conseil, publicité de lancement.

« Besoin en Fonds de Roulement » (BFR) : c'est l'argent dont vous aurez besoin pour financer vos stocks de départ, payer les fournisseurs et attendre que les clients vous paient.

LES RESSOURCES

Apport personnel : indispensable pour montrer la confiance que vous portez à votre projet et votre détermination à réussir, pour financer votre fonds de roulement et pour pouvoir emprunter à la banque !

Apport des associés ; si vous envisagez de vous associer ou de vous mettre en société.

Crédit bancaire : avant d'aller voir votre banquier, vous devez avoir préparé un dossier sérieux où ressortent le montant espéré du prêt la proportion représentée par les remboursements sur votre chiffre d'affaires et sur votre marge ainsi que les garanties offertes.

Prudence ! N'intégrez pas les aides financières incertaines dans votre plan de financement.

La diversité des financements

Différents financements comme les prêts bancaires ou prêts d’honneur, avances remboursables, exonérations sociales ou fiscales sont mobilisables pour compléter votre apport personnel. Leur attribution dépend de votre situation, de la nature de votre projet et de sa localisation.

L’accès au crédit bancaire est aujourd’hui facilité par l’intervention des sociétés de caution mutuelle et des fonds de garantie qui prennent en charge une partie du risque. Il s’agit principalement de la SIAGI, de la SOCAMA et d’OSEO sofaris.

Le Prêt à la Création d’Entreprise (PCE) est un crédit sans garantie ni caution personnelle, accordé sous certaines conditions par OSEO Bdpme via les banques. Il s’accompagne d’un financement bancaire.
L’Etat, les collectivités territoriales et les associations interviennent pour aider les porteurs de projet

Vous êtes chômeur, bénéficiaire du RSA, exclu du système bancaire ?

Vous pouvez bénéficier des dispositifs tels que l’avance remboursable EDEN (Encouragement au Développement des Entreprises Nouvelles), des exonérations de charges sociales par l’ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprises) ou des prêts de l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Economique).

Vous êtes invalide ?

L’AGEFIPH (Association pour la Gestion du Fonds d'Insertion Professionnelle des Handicapés) peut vous accorder une subvention.

Vous êtes une femme ?

Contactez le FGIF (Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes).

Télechargez le guide « Comment financer une création reprise d’entreprise artisanale ? »

Adressez vous au conseiller de votre chambre de métiers et de l’artisanat.

LES STAGES

Le Stage de Préparation à l'Installation vous permettra d'aborder tous les aspects de la création-reprise d'une entreprise. Il est obligatoire. D'autres formations techniques ou générales (commercial, gestion, informatique...) vous permettront de conforter vos acquis.

 Cliquer ici pour en savoir plus !

Informations supplémentaires